Références

Depuis sa création, EASY BOIS a la confiance d'une centaine de clients répartis dans les catégories suivantes :

  • Exploitation de peupleraie pour des propriétaires privés
  • Collectivités territoriales
  • Sociétés d'espaces verts
  • Entreprises de travaux publics
  • Centres de recyclage de déchets 
  • Scieries
  • Chaufferies

Exemple d'un chantier réalisé pour une collectivité :

La société EASY BOIS a réalisé l’abattage et la valorisation de peupliers le long de cours d'eaux. Sur 5 chantiers différents, c’est environ 900 peupliers qui ont été abattus.

Ces chantiers d’envergure ont nécessité une bonne organisation : l’abattage se faisait de la berge avec une pelle mécanique pour orienter la chute des arbres et le rangement sur la berge. Les souches ont été rognées dès l’abattage pour permettre le passage du matériel vers l’arbre suivant.

Dans un second temps, le linéaire de berge étant important et ne permettant pas le débardage terrestre des bois, le débardage a été organisé par la voie d’eau. Les grumes et les houppiers ont ainsi été chargés par une pelle sur 2 barges pour être déchargés sur une plateforme accessible par les camions.

Les grumes ont été valorisées en scierie.

Les surbilles et les houppiers ont été broyés par un broyeur.

Les plaquettes forestières obtenues ont été valorisées en tant que paillage pour une société d’espaces verts locale et en filière énergétique. Nous avons livré à la fois une chaudière industrielle et un pépiniériste local s’étant équipé récemment d’une chaudière à plaquettes pour les besoins de son entreprise.

Ce chantier s’est déroulé dans les délais convenus et a permis de valoriser l’ensemble de l’arbre, ne laissant pas de « déchets » sur l’emprise du chemin de halage.

EASY BOIS a ainsi atteint un triple objectif :

  • Réaliser un chantier complexe dans les délais impartis
  • Rendre le chemin de halage propre sans aucune trace des arbres; 100% des matières ont été évacuées
  • Valoriser localement l’ensemble des produits de l’arbre

 

La presse en parle

Cliquez sur l'image pour lire l'article